La Maison CHATON

seigneurs des Vaux Chaton

La Maison Chaton

RETOUR

"d'argent au pin se sinople arraché et fruité de trois pommes d'or"

couronne de Marquis, support deux lions

devise "à peine un chat peut y atteindre"

La seigneurie des Vaux Chaton


HISTOIRE DE LA MAISON CHATON


Cette maison appartient à l'ancienne noblesse des environs de Lamballe en Bretagne. Elle comparait régulièrement aux réformations et montres de la paroisse de Maroué ou Landéhen. Elle est connue depuis l'an 1204, date à laquelle René CHATON confirme à l'église de Dol diverses donations faite par son père Thibault. Guillaume CHATON jura la paix avec Robert, abbé de Saint-aubin des Bois en 1272. Hervé CHATON, capitaine sous le sire de Craon en 1363.


1 - Jean CHATON

Jean CHATON, écuyer, seigneur des "Vaulx", paroisse de Maroué, évêché de Saint-Brieuc, comparait en 1423 à la réformation des nobles et tenant fief noble de l'évêché de Saint-Brieuc paroisse de Maroué en compagnie d'Olivier CHATON. 

Il décède en entre 1423 et 1426.

Jean CHATON épouse Perrine BAUDE de la maison du Guébriand en Pluduno.

Dont: 

  1. Rolland CHATON (2)


2 - Rolland CHATON

Rolland CHATON, écuyer, seigneur des Vaulx, Capitaine du Château du Plessis pour Alain de ROHAN, Comte de Porhoët.

Rolland CHATON est au nombre des 300 gentilshommes qui accompagnent à Paris Richard III, Duc de Bretagne, pour traiter de la Paix avec le Roi de France en 1419.

Il comparait en 1426 à la réformation des nobles et tenant fief noble de la paroisse de de Maroué en compagnie d'Olivier CHATON, de Thomas CHATON, son fils, et représente sa mère Perrine BAUDE. 

Il décède en 1447.

Il épouse Olive RESMOND, fille de Geoffroy RESMOND et de Aliette de COUASPELLE.

Dont:

  1. Geoffroy CHATON (3), fils aîné héritier principal et noble

  2. Rolland CHATON, épouse Michèle URVOY dont il eut 4 enfants: Pierre, Charles Guillaume, Marie et Isabeau

  3. Thomas CHATON, qui est mentionné dans la réformation des nobles de la paroisse de Maroué en 1476.

Roland CHATON et sa femme fournirent minu pour le rachat de Geoffroy RESMOND le 9 février 1420, ils déclarèrent qu'ils avaient trouvé dans la succession de ce dernier une maison au village de Calebrac en Landéhen.


3 - Geoffroy CHATON

Geoffroy CHATON, écuyer, seigneur des Vaulx, fils aîné, héritier principal et noble.

On peut lire dans la réformation des nobles de la paroisse de Maroué que:
" Geoffroy CHATON et Thomas CHATON se gouvernent noblement".

Geoffroy CHATON fournit minu pour le rachat  de Roland CHATON son père en 1447, ce rachat est évalué à "une pairée de froment".

En 1476, Geoffroy CHATON est mentionné dans la réformation des nobles de la paroisse de Maroué:

"Geoffroy CHATON, noble homme, demeure en sa tenue et maison des Vaulx".

En 1480, Geoffroy CHATON comparait à la Montre des nobles, anoblis, tenant fiefs nobles, sujets aux armes de l'évêché de Saint Brieuc sous le rapport de la paroisse de Maroué. Il comparait pour lui et pour son fils Robert et son frère Thomas qui s'est démis en lui. Il est accompagné de "deux archers, d'un coustillé en brigandine, salade et épée, de deux pages et de quatre chevaux".

En 1483, Geoffroy CHATON "...En la montre des dits nobles de l'évêché de Saint-Brieuc sous la dite paroisse de Maroué comparut le dit Geoffroy en son nom et au nom de Thomas Chaton et pour Robert Chaton, accompagné de trois coustillés, munis de brigandines, de salades et d'épées, d'un page et de quatre chevaux...".

Dont:

  1. Robert CHATON (4)


4 - Robert CHATON

Robert CHATON, écuyer, seigneur des Vaulx, fils aîné héritier principal et noble.

Il épouse en 1462 Guillemette du CAMBOUT, ils seront décédés avant 1520.

Dont:

  1. Guyon CHATON, seigneur des Vaulx (5)

  2. François CHATON, seigneur du Bayo (Bois), lieutenant de la ville et château de Moncontour épouse Jehanne VISDELOU, il deviendra par la suite contrôleur ordinaire des bois et forets de Quintin et de Coetrach charge à laquelle il fut nommé par le Comte de Laval et confirmé en 1531 par Jean de Chateaubriant, de Montafilant, de Candé, de Malestroit Gouverneur et lieutenant général pour le roi en Bretagne.

  3. Guillaume CHATON, seigneur de la Touche

  4. Jehanne CHATON qui épouse Jean CHEVALIER, s. de la Cornays,

  5. Jacquette CHATON qui épouse Jehan URVOY, seigneur des Fermes, fils de Rolland URVOY, seigneur des Fermes et d'Isabeau de QUEDILLAC dame de Bel Orient, dont Allain URVOY, seigneur des Fermes.

  6. Tiphaine CHATON qui épouse Ernault CADET, s. de Boistual,

Robert CHATON suit le parti Français, ce qui lui vaut d'avoir ses biens confisqués par la Duchesse Anne par lettre du 12 juillet 1489 pris en son conseil en présence du Prince d'Orange, du Comte de Dunois, des seigneurs de la Roche et de Guémené.


5 - Guyon CHATON

Guyon CHATON, écuyer, seigneur des Vaux meurt en 1538

Il épouse Béatrice BRUNET.

Dont:

  1. Pierre CHATON (6)

Guyon CHATON comparait à la réformation de 1513 au rapport de la paroisse de Maroué: " La maison et manoir des vaux et deux métairies, près et adjacente icelle que tient Guyon CHATON, gentilhomme ".


6 - Pierre CHATON

Pierre CHATON, écuyer, seigneur des Vaux.

Il épouse Jeanne LE DOUARAIN, demoiselle de la Ville Morhen.

Dont:

  1. Pierre CHATON, mort sans "hoirs"

  2. Jean CHATON (7)


7 - Jean CHATON

Jean CHATON, écuyer, seigneur des Vaux et de la Ville Morhen.

Il épouse Margueritte HABEL, fille de Julien HABEL et de Catherine LE VICOMTE, seigneur et dame de Penguilly.

Dont:

  1. Christophe CHATON (8)

  2. Radegonde CHATON qui épouse Vincent GLE, seigneur de Lesné.

Le 23 avril 1556, Jean CHATON, écuyer, seigneur des Vaux, rendit aveu pour sa s maison, manoir, métairie noble, fiefs, moulin, futaie, garenne, vivier".

Jean CHATON qualifié d'écuyer seigneur des Vaux et de la Ville Morhen dans un aveu rendu en 1583 par ledit Jean CHATON "d'être homme, sujet et vassal noble de très haut et très illustre prince et princesse messire Philippe Emmanuel de Lorraine et dame Marie de Luxembourg, sa compagne et épouse, duc et duchesse de Mercœur et de Penthièvre, et d'eux tenir ladite maison, métairie avec fief, juridiction, disme, retraite à pigeon et autres marques de maisons nobles, laquelle il dit tenir de ses père et mère." 

Jean CHATON est cité parmi les hommes de qualité appelés à signer l'exploit judiciel du 25 août 1580 touchant la tutelle d'écuyer Guillaume HABEL, s. de Penguili, en la personne de demoiselle Guyonne GUITTEZ, son aïeule.

Jean CHATON est mort au printemps 1605.


8 - Christophe CHATON

Christophe CHATON, écuyer, seigneur des Vaux, de la Ville Morhen et de la Haye Durand, épouse par contrat du 28 janvier 1625 demoiselle Anne de LANJAMET, fille de Salmon de LANJAMET, seigneur de Lanjamet et de Jeanne LE VAVASSEUR.

Christophe CHATON est mort en 1635.

De son mariage avec Anne de LANJAMET, il eut:

  1.   François CHATON, seigneur des Vaux (9)

  2.   Alain CHATON, seigneur de la Ville-Morhen

  3.   René CHATON, seigneur de Saint-Trimouët

  4.   Louise CHATON, épouse Claude de CARGOUET, seigneur des Portes

Le 22 juillet 1605 un acte de transaction passée entre écuyer Christophe CHATON, sieur des Vaux, fils aîné héritier principal et noble de feu écuyer Jean CHATON, en son vivant seigneur dudit lieu, d'une part et demoiselle Radegonde CHATON, sa sœur puînée, par lequel le dit Christophe donne à ladite Radegonde, sa sœur puînée, par forme de provision, en attendant partage, la grande métairie de la Porte dudit lieu des Vaux, trois chartées de foin en les prés de la Trébière et deux pairées de froment rente due par Julien Ymaine et Catherine Gouesbault.

Sentence, en date du 11 décembre 1607, rendue en la juridiction de Lamballe, entre écuyer Alain CHATON, seigneur du Bayo, curateur d'écuyer Christophe CHATON seigneur des Vaux, et damoiselle Margueritte HABEL, demandeurs, et Guillaume HABEL, sieur de Penguilly, défendeur, dans laquelle est resserrée une autre sentence rendue entre nobles gens Jean CHATON et ladite HABEL sa femme, et ledit sieur de "Penguilli", qui jugeait la partage des biens de défunts Julien HABEL et Catherine LE VICOMTE entre lesdits Guillaume et Margueritte HABEL, par laquelle sentence se voit que ledit Christophe était fils de ladite HABEL.


9 - François CHATON

 

François CHATON, seigneur des Vaux, de la Ville-Morhen et de Saint-Trimouël, baptisé à Maroué le 31 janvier 1629.

Il épouse, par contrat du  22 février 1655, demoiselle Renée POULAIN, dame de Mauny, fille se Thibault POULAIN, seigneur de Mauny, né le 15 août 1599 et marié par contrat du 11 avril 1634 avec demoiselle Péronnelle BERTHO de la Rivière, de la maison de la Ville-Josse, fille de René BERTHO, seigneur de la Rivière et de la Ville-Josse. Le dit Thibault fils de Allain POULAIN, seigneur de Mauny et de Gillette LE BOUTEILLER.

François CHATON, devenu veuf, épousera Vincente LE FRANC, veuve de Sébastien LE BEL de la Chevalleraye et belle-mère de sa fille. Vincente LE FRANC mourut à Rennes le 9 avril 1695.

François CHATON décèdera en 1709.

De son mariage avec Renée POULAIN, il eut:

  1. Jeanne CHATON (10), dame des Vaux, baptisée le 12 janvier 1656  eut pour parrain Thébaut POULAIN  et pour marraine Julienne de LANJAMET. Jeanne épouse Luc LE BEL, seigneur de la Chevalleraye, fils de Sébastien LE BEL, seigneur de la Chevalleraye et de Vincente LE FRANC.

  2. Mathurin  CHATON, seigneur de la Haye Durand, baptisé le 7 janvier 1657 dans l'église Saint-pierre de Maroué eut pour parrain Mathurin GUEHERMEUR, seigneur de la Porte et pour marraine Anne de LANJAMET. Il n'eut pas de descendance, maintenu noble en même temps que son père. Il est mort peu avant l'année 1700. 

  3. Renée CHATON, baptisée le 15 octobre 1660 eut pour parrain René POULAIN et pour marraine Jeanne CHATON.

  4. Jean CHATON, baptisée le 11 novembre 1661 eut pour parrain le sieur HERSART de la Villemarqué et pour marraine Charlotte POULAIN.

  5. Florianne CHATON, baptisée en 1666 eut pour parrain Mathurin CHATON et pour marraine Marie POULAIN, dame de Roches.

  6. N CHATON, épouse Messire GLE, seigneur de Launay

  7. N. CHATON, épouse  Messire LOISEL, écuyer, seigneur de Saint-Trimoël.

Deux arrêts de la cour du 17 novembre 1652 et du 21 janvier 1659 rendus entre Jacques HABEL, écuyer, seigneur de Penguilly et François CHATON, écuyer, seigneur des Vaux, touchant le partage du à demoiselle Margueritte HABEL, aïeule dudit François CHATON, par ledit seigneur de Penguilly, lequel avait été adjugé par divers jugements confirmés par lesdits deux arrêts.

Ces arrêts confirment le droit de François CHATON sur les successions de de demoiselle Margueritte HABEL. En particulier par les arrêts de 1652 et de 1659, François CHATON hérite de certains droits sur le seigneurie de Penguilly et en particulier, il hérite du fief le plus important, celui de la Haie Durand.

Le 4 décembre 1661, François CHATON partage noblement René CHATON, son premier frère puîné en lui donnant  la seigneurie de Saint-Trimöel.

Le 15 octobre 1666 et le 29 janvier 1666, il partage son autre frère puîné en lui donnant pour partage la seigneurie de la Ville Morhen.

Extrait des registres de la chambre établie par le Roy pour la réformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne:

"La Chambre, faisant droit sur l'instance a déclaré François CHATON et son fils Mathurin CHATON nobles et issus d'extraction noble, et comme tels leur a permis et à leurs descendants en mariage légitime de prendre la qualité d'écuyer et les a maintenus aux droits d'avoir armes et écussons timbrés appartenant à leur qualité et à jouir de tous droits, franchises, exemptions, immunités, prééminences et privilèges attribués aux nobles de cette province, ordonné que leur nom seront employés, savoir, desdits François et Mathurin CHATON au rôle et catalogue des nobles de la juridiction royale de Saint-Brieuc."
Fait à Rennes, en la Chambre  le 30 janvier 1669, signé Malescot.

François CHATON fit hommage le 13 avril 1684 de "sa maison, manoir noble des Vaux, métairies y joignant, chapelle, colombier, garenne, étang, fiefs et moulin le tout sur Maroué".

Le 6 juillet 1700, un hommage de la seigneurie de Haydurand, fait par LUC LE BEL, seigneur de la Chevalleraye, montre que François CHATON s'est démis de ses droits sur la dite seigneurie de Penguilly au profit de Luc LE BEL, mari de sa fille.

Un hommage de la seigneurie des Vaux, du même jour 6 juillet 1700, montre que François CHATON laisse à son gendre ladite seigneurie des Vaux.


10 - Jeanne CHATON

Jeanne CHATON, dame des Vaux et de la Haydurand, 

Elle épouse à l'église Saint-Sauveur de Rennes le 17 mai 1676 Messire Luc LE BEL, seigneur de la Chevalleraye, fils aîné héritier principal et noble de Sébastien LE BEL, écuyer, seigneur de la Chevalleraye et des Clos et de Vincente LEFRANC, sa compagne.

Le 19 juillet 1709, dame Jeanne CHATON, dame de la Chevalleraye, héritière de  Messire François CHATON fit le  19 juillet 1709 un hommage, il porte:

"En Maroué, la maison et métairie noble des Vaux-Chaton, appartenances et dépendances, chapelle étant dans l'enclos de la cour, le jardin, le colombier, métairie et terre en dépendance..."