-  Site en construction  -  Mise à Jour permanente  -


 

 

 

 

 

 

courrier@penguilly.com

 

  |   Trelnaud   |   La Gavouyère  |  Penguilly   |   

La Maison LE BEL en Bretagne
du XIVéme siècle à la fin du XVIIIéme siècle



LE BEL, seigneurs de TRELNAUD

Nous sommes en Bretagne au début du XIVéme siècle, la mort du Duc JEAN III en 1341 laisse la couronne ducale sans héritier mâle direct, il s'ensuit une guerre de succession fratricide et dévastatrice entre Jean de MONTFORT, neveu du Duc et Charles de BLOIS, gendre du Duc défunt par son mariage avec Jeanne de Penthièvre.

 

Charles de BLOIS, époux de Jeanne de PENTHIEVRE, reçoit le soutien de du GUESCLIN, du clergé et de la haute noblesse. Mais surtout il a le soutien du roi de France, et Jean de MONTFORT , époux de Jeanne de FLANDRE, reçoit celui du Roi d'Angleterre Édouard III. La guerre de succession de Bretagne sera marquée par le tempérament exceptionnel de deux femmes, Jeanne de Penthièvre et Jeanne de Flandre. 
Cette guerre est souvent appelée la "Guerre des deux Jeanne".

Emprisonné à Nantes en 1341, Jean de MONTFORT  est libéré par sa femme Jeanne de FLANDRE. Il meurt en 1345. La guerre de succession de Bretagne s'enlise jusqu'à la bataille d'Auray le 29 septembre 1364 où Charles de Blois trouve la mort. Jean IV de Montfort remporte la victoire. Le Traité de Guérande reconnaît en 1365 Jean IV, Duc de Bretagne. Cette guerre civile aura duré 23 ans et ne laissera derrière elle que ruines et familles décimées. 

Vers l'an 1345, RAOUL LE BEL, écuyer, seigneur de TRELNAUD, épouse Françoise de LANGAN originaire de la maison de TREMAUDAZ (Trémaudan), paroisse de COMBOURG.
La seigneurie de TRELNAUD est en SAINT-THUAL.
Le mariage de Raoul Le Bel de Trelnaud et de Françoise de Langan se déroule en pleine guerre de succession de Bretagne, Raoul prend, comme de nombreux seigneurs d'alors, le parti de Charles de BLOIS. 

De ce mariage est né un fils HAMON. 

HAMON LE BEL, écuyer, seigneur de TRELNAUD  épouse Jeanne de LESNEN, nièce de du Guesclin, dernière survivante de la très ancienne lignée des seigneurs de LESNEN, qualifiée ancienne chevalerie, décimée par la Guerre de succession de Bretagne. Elle apporte à son mari la place forte et la seigneurie de LESNEN. 

Du mariage  de HAMON LE BEL, seigneur de TRELNAUD avec Jeanne de LESNEN, nous ne connaissons qu'un fils nommé MICHEL LE BEL, seigneur de TRELNAUD et de LESNEN, qui épousera Philipotte de  SAINT-GILLES de la Maison de PERRONNAY.

Philipotte de SAINT-GILLES apporte à son mari la seigneurie de Kerhugan en Médréac.

Le Château fortifié et la seigneurie de Saint-Gilles Perronnay sont situés sur la paroisse de ROMILLE. Ils appartenaient en 1350 à Rodolphe de SAINT-GILLES. En l'an 1500, le château de Saint-Gilles était encore fortifié et ses seigneurs y exerçaient Haute, Moyenne et Basse-justice. 

De son mariage avec Philipotte de Saint-Gilles, Michel eut un fils Olivier LE BEL, seigneur de Trelnaud.

OLIVIER LE BEL, chevalier, seigneur de Trelnaud habite le Manoir de Kerhugan et comparait aux réformations de  Médréac en 1448 et à celle de 1428 à Tinténiac en compagnie de Robin de Parthenay et de Robert de Plumaugat. Il est déclaré comme noble et détenant le fief de Kerhugan.

Il épousera Philipotte HAREL, de la Maison du Breil-Harel paroisse de Saint-Pern dont il eut deux fils:

  1. Raoul  LE BEL, seigneur de Trelnaud qui continuera la branche de Trelnaud.
  2. Eustache LE BEL, qui sera à l'origine de la branche de la Gavouyère

RAOUL LE BEL, seigneur de Trelnaud, de la Motte-Rouxel, de Lesnen, (paroisse de Saint-Thual),de la Poitevinière (paroisse d'Essé) et du Petit Bois (Piré) comparait à la réformation de 1513 paroisse de Saint-Thual avec François de l'Espinay, seigneur de la Ville-Gelouart:. 
" Raoul LE BEL, seigneur dudit lieu possède les manoirs de Trelnault, de Lesnen et de la Motte-Rouxel"
Raoul comparait aussi en 1513 à la réformation des nobles des paroisses d'Essé où il possède le manoir de la Poitevinière et à celle de la paroisse de Piré où il possède le manoir du Petit-Bois.

Il meurt en 1525.  

Raoul LE BEL épouse Françoise ROUXEL,  héritière de la MOTTE-ROUXEL en Saint-Thual dont il aura un fils François LE BEL, seigneur de Trelnaud.

FRANCOIS LE BEL seigneur de Trelnaud, de la Motte-Rouxel fournit minu pour le rachat de la seigneurie de Trelnaud en 1525, il jouit alors des privilèges accordés aux fondateurs de l'église de Saint-Thual dont il est issu.

Il épouse Jeanne ARRIBART, demoiselle de la Chesnaye-Arribart, qui eut deux filles et seules héritières.

1) GILLETTE LE BEL, dame de Trelnaud, elle épousera 

en première noce: 
Gilles de TEXUE
, seigneur de la Rivière dont une fille Bonne de TEXUE qui épousera en 1551 Pierre BRUSLON, Baron de la Musse, Président du Parlement de Bretagne.

et en seconde noce: 
François BRUSLON,
Baron de la Musse, conseiller du Roy, père de Pierre BRUSLON ci-dessus.

2) MATHURINE LE BEL, dame de la Chesnaye Arribart, qui épousera Pierre de MACEOT seigneur de Roscanuec dont elle eut Isabeau de MACEOT qui épousera Pierre de la LANDELLE fils de Guillaume de la LANDELLE  ("d'argent à trois merlettes de sable") et de Claude du GUINY dont Jean de la LANDELLE, seigneur de Roscanuec qui épousera le 27 février 1650 Anne de CHAMPAGNE.